Bienvenue sur la page dédié à l'Offre publique d'achat simplifiée sur les actions Oceasoft initiée par Dickson Acquisition France, filiale du groupe américain Dickson, leader dans la conception et la fabrication d'instruments d'essai et de mesure environnementaux, ainsi que d'outils et de services logiciels associés.

Le 24 octobre 2019, Dickson a annoncé l'acquisition de 62,08 % du capital et 59,79 % des droits de vote d'Oceasoft auprès du fondateur de la société, Monsieur Laurent Rousseau, et de plusieurs actionnaires historiques , au prix de 2,85 € par action. Cette acquisition s'inscrit pleinement dans la stratégie de Dickson d'accélérer son développement sur les marchés européen et nord-américain des instruments de surveillance de l'environnement.

Dickson a déposé le 25 octobre 2019 une offre publique d'achat simplifiée, au prix identique de 2,85 € par action, visant la totalité des actions Oceasoft non détenues. Préalablement à l'ouverture de l'offre, Dickson détenait 2 598 593 actions Oceasoft, représentant 70,33% du capital et 67,73% des droits de vote de la société.

Le 19 novembre 2019, l'Autorité des marchés financiers a déclaré l'offre de Dickson conforme aux dispositions législatives et règlementaires qui lui sont applicables.

Après examen de l'offre et du rapport du NG Finance, expert indépendant, concluant au caractère raisonnable et équitable de l'offre d'un point de vue financier, le Conseil d'administration d'Oceasoft, qui s'est réuni le 23 octobre 2019 préalablement à la réalisation de la cession du bloc de contrôle, a déclaré l'offre conforme aux intérêts de la société, de ses actionnaires et de ses salariés, et recommandé aux actionnaires d'Oceasoft d'apporter leurs titres à l'offre.

Jusqu'au 11 décembre 2019 inclus, il vous est donc proposé d'apporter vos titres Oceasoft à l'offre au prix de 2,85 € par action. Ce prix représente une prime significative de +101% par rapport au cours de clôture de l'action précédant l'annonce de l'entrée en négociations exclusives, et de +128% par rapport au cours moyen pondéré des 12 derniers mois.

Dans l'hypothèse où serait franchi le seuil de 90 % de détention du capital permettant la réalisation d'un retrait obligatoire à la clôture de l'offre publique d'achat simplifiée, Dickson demanderait la mise en œuvre d'une procédure de retrait obligatoire des actions Oceasoft du marché Euronext Growth à Paris.

Sur cet espace dédié à l'opération, vous pouvez retrouver :

  • Le calendrier détaillé de l'opération, en cliquant ici
  • Les réponses aux principales questions que vous pourriez vous poser en tant qu'actionnaire d'Oceasoft sur l'opération, en cliquant ici
  • L'ensemble de la documentation relative à cette opération, en cliquant ici